Skip to main content.

Insuring Our Future | Assurer notre avenir

Faites un don!

 

 

Lorsqu’il est question de santé mentale, la jeunesse est une période critique.

Après deux ans de pandémie, la santé mentale de 70 % des enfants d’âge scolaire et de 66 % des enfants d’âge préscolaire s’est détériorée. C’est énorme. La pandémie continuera d’avoir des répercussions négatives importantes et durables sur la santé mentale de nos jeunes.

La plupart des personnes qui vivent avec une maladie mentale voient leurs symptômes apparaître avant d’avoir atteint l’âge de 18 ans, mais seulement un enfant sur cinq reçoit les services de santé mentale dont il a besoin.

Nous ne pouvons pas nous contenter d’attendre pour traiter les maladies mentales. Nous devons couper le mal à la racine.

Les jeunes ont besoin de soutien dès maintenant. Vos contributions peuvent nous aider à passer à travers la crise et permettre aux jeunes d’acquérir des compétences et de trouver des stratégies pour soutenir leur santé mentale.

Voilà pourquoi, ce printemps, les champions de la santé mentale de l’industrie de l’assurance vous lancent un défi :

Joignez-vous au mouvement des professionnels de l’assurance qui soutiennent la santé mentale des jeunes.

 

FAIRE UN DON

TÉLÉCHARGEZ VOTRE TROUSSE D’OUTILS ASSURER NOTRE AVENIR

L’enjeu

La pandémie, ainsi que l’incertitude, l’isolement social et les interruptions de l’éducation qu’elle a engendrées, cause un stress intense aux jeunes qui en sont à une étape très formative de leur développement. La pandémie ne bouleversera pas seulement le cours normal de la vie de certains enfants en particulier; elle pourrait aussi affecter une génération entière.

Lorsqu’il est question de santé mentale, l’enfance et l’adolescence sont des périodes absolument critiques. Le saviez-vous?

  • La majorité des maladies mentales se manifestent initialement avant que la personne atteigne l’âge de 18 ans. 
  • En fait, 70 % des problèmes de santé mentale débutent à l’enfance ou à l’adolescence.
  • Même avant le début de la pandémie, au Canada, seul un enfant sur cinq avait accès aux services de santé mentale dont il avait besoin.
  • 20 % de tou.te.s les jeunes Canadien.ne.s sont atteints d’une maladie mentale.
  • Le suicide est la deuxième principale cause de décès chez les jeunes et les jeunes adultes âgé.e.s de 15 à 34 ans.

 

La solution

Lorsqu’il est question de la santé mentale des jeunes, nous ne pouvons pas nous contenter de traiter les maladies. Nous devons agir en amont pour protéger notre plus grande richesse : la santé de la prochaine génération.  

Les jeunes ont besoin de soutien dès maintenant. Nous devons intervenir tôt dans la vie, avant que la maladie puisse s’installer. 

Il existe des manières efficaces d’accroître la résilience et de permettre aux enfants d’acquérir les compétences émotionnelles et sociales dont ils ont besoin pour soutenir leur santé mentale. Le programme Retrouver son entrain, tout comme d’autres programmes de l’ACSM, offrent du soutien aux jeunes, notamment :

  • en leur enseignant des compétences sociales et émotionnelles adaptées à leur âge, comme l’empathie et la capacité à reconnaître les émotions des autres;
  • en les aidant à apprendre à contrôler leurs pulsions et à s’autoréguler, et à gérer leur colère et leur stress;
  • en leur enseignant des compétences d’écoute et de communication, ainsi que des façons de mieux s’entendre avec les autres.  

L’ACSM croit aux soins avant la crise. Nous pouvons en faire bien davantage afin de promouvoir la santé mentale, de prévenir les maladies mentales et d’intervenir de manière précoce. En faire plus permet de réduire la pression à laquelle le système de soins actifs est soumis. Et surtout, cela sauve de jeunes vies.

 

FAIRE UN DON

TÉLÉCHARGEZ VOTRE TROUSSE D’OUTILS ASSURER NOTRE AVENIR

 


 

S’il y a un risque immédiat, agissez immédiatement.

Composez le 911, ou communiquez avec votre service de crise mobile local.

Appelez Jeunesse, J’écoute : 1-800-668-6868
Textez PARLER au 686868
Disponible 24 h/24, 7 jours/7

https://jeunessejecoute.ca/

Ligne de crise LGBTQ2S+ : 1(800) OUT-IS-OKAY (688-4765)

Pour obtenir du soutier non urgent, trouvez votre ACSM locale ou suggérez au jeune d’appeler Jeunesse, J’écoute. Jeunesse, J’écoute est disponible même s’il ou elle n’est pas en crise. Il ou elle peut appeler ou texter pour obtenir des renseignements ou simplement pour parler à quelqu’un.


 

Commentaries

Répandez la nouvelle